Rechercher
  • Sophie Le Grand Bassin

Manger un cassoulet à l’hostel Le Grand Bassin, Castelnaudary

La table familiale prépare la farandole du dimanche: le cassoulet!


Durant 2 jours, La gourmandise mijote sa parade!


Tout s’organise en amont avec nos amis locaux. Les lingots IGP de Castelnaudary font trempette durant plusieurs heures dans l’eau frisquette.


Ensuite vient le bain chaud durant plus d’une heure, accompagné de quelques légumes et herbes aromatiques ainsi que son copain le lard.


Saucisse de Toulouse et canard se fond dorer la pilule dans un peu de graisse.


Sa majesté la cassole sort de son hibernation et offre à toute cette confrérie le plat idéal pour une cuisson lente durant plusieurs heures.

Les puristes attendront que le plat refroidissent pour le réenfourner. La croûte ainsi formée lors de plusieurs cuissons brillera de tout son apparat!


L’odeur de ce plat emblématique de la ville de Castelnaudary envahie peu à peu les coins et recoins de la maison.


Ça crépite, ça hume bon!


Ça y est, la maîtresse de maison sonne la cloche: les convives s’attablent convivialement!

Extrait confrérie du cassoulet.com: « L'origine du cassoulet remonte à la période médiévale. La légende place la naissance du cassoulet lors de la Guerre de Cent ans (1337-1453). Durant le siège de Castelnaudary par les anglais, les habitants, menacés de famine, mirent en commun tout ce qu'ils avaient pour nourrir les soldats de la ville. (...)

En 1929 Prosper Montagné

célèbre chef cuisinier à Paris

d’origine Carcassonnaise, reconnaît la suprématie du Cassoulet de Castelnaudary dans son ouvrage intitulé « Le Festin Occitan » : « Le cassoulet est le Dieu de la cuisine occitane. Un Dieu en trois personnes : Dieu le Père qui est le cassoulet de Castelnaudary, Dieu le fils qui est celui de Carcassonne et le Saint-Esprit, celui de Toulouse ». »


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La marque canal du Midi

Attirer davantage de monde : c’est l’objectif de nombreux partenaires autour de VNF qui lanceront cette marque le 8 juillet. De quoi relancer l’intérêt pour cet ouvrage, classé au patrimoine mondial d